Mini Vague étire son spleen aquatique pour créer une Surf-pop française où les sirènes de Paris convolent avec le soleil californien.

Le groupe est d’abord un duo, né de la rencontre d’Isabel Jeannin (chant, synthé, saxophone) et Samuel Brafman (chant, guitare). Inspirés par l’esthétique et le son des Kills, ils jouent alors un rock garage minimaliste porté par une boite à rythme et uniquement chanté en anglais. Au fil des concerts, ils s’entourent de Benjamin Corbeil (batterie) et Cléo Bigontina (basse) et se laissent tenter par le français. Le son s’adoucit, devient plus Pop et les thèmes de prédilection (la mer, la mort, l’amour) sont incarnés dans des textes surréalistes aux sens multiples. Samuel et Isabel unissent leurs voix au milieu des longues réverbes de guitare, des nappes synthétiques, des lignes entêtantes de basse et du souffle saccadé du saxophone.

Mini Vague s’inscrit dés lors dans la lignée d’une Pop hexagonale assumant sa langue sans renier son inspiration d’outre manche, tels La Femme, Pendentif ou Aline.

Egalement comédiens, notamment dans la web-série à succès « Le Visiteur du Futur » (quatre titres du groupe y apparaissent), Isabel et Samuel envisagent chaque chanson comme un petit film. Ils réalisent et montent eux-mêmes leurs clips au parfum Lynchéen où ils se plaisent à malaxer l’inconscient du spectateur.

En 2015, ils ont affiné leur set dans plusieurs salles parisiennes (La Maroquinerie, Le Bus Palladium, Les Trois Baudets, L’international…) et s’apprêtent à sortir leur premier EP le 20 novembre. Produit par le label Pbox music, les quatre titres de l’EP ont été enregistrés au mythique studio CBE avec Stéphane Bodin et François Marché (Prototypes / Bosco / Blackmail) et masterisés par le légendaire Mike Marsh au studio londonien The Exchange (The Kills / Django Django / Hot Chip).

Suivez-les sur : Facebook Youtube Minivague-band.com